Plus que 5 jours pour cotiser à votre REER

Il ne reste plus que 5 jours pour cotiser à votre REER pour l’année 2019. Est-ce déjà fait depuis longtemps ou êtes-vous plutôt du genre à attendre à la dernière minute? Là, vous vous demandez sûrement pourquoi une kinésiologue vous parle de REER?!
Eh bien, mes deux parents sont planificateurs financiers. Alors, depuis mon plus jeune âge, j’entends parler de l’importance de cotiser à son REER. Tellement que j’avais hâte de commencer moi-même!

Si vous êtes planificateurs financiers, je compatis avec vous et vous dis: “Let’s go, il ne reste que 5 jours avant que vous puissiez souffler un peu… jusqu’à la période des impôts! 😉”

Revenons à votre question: pourquoi me parle-t-elle de REER? Parce que le REER c’est comme l’entraînement à deux niveaux.

Premièrement, si vous investissez dans n’importe quel placement, même si c’est un REER, votre rendement ne sera pas aussi bon qu’en faisant affaire avec un planificateur financier. Celui-ci tiendra compte de votre situation financière et saura vous proposer les meilleurs fonds selon votre niveau de tolérance au risque ou encore la meilleure stratégie financière pour votre retraite. En entraînement c’est la même chose. Si vous faites affaire avec un kinésiologue, vous atteindrez beaucoup plus vite et sans risque pour votre santé vos objectifs. Contrairement avec un  « entraîneur » qui a suivi des « formations »…

Deuxièmement, pourquoi cotisez-vous à des REER? Pour planifier votre retraite et avoir de l’argent de côté afin de bien vivre et pouvoir faire des activités, des voyages, etc… Bon, évidemment il y a la déduction d’impôt qui n’est pas négligeable. Mais réellement on met de l’argent de côté pour nos vieux jours.

L’entraînement c’est pareil. Vous vous entraînez maintenant pour atteindre des objectifs à court terme (comme la déduction) mais aussi pour rester en forme et bénéficier d’une meilleure qualité de vie aussi longtemps que possible. Après tout, à quoi vous servirait votre REER si vous n’êtes pas en forme pour en profiter? C’est donc juste de dire que votre santé financière est intimement liée à votre santé physique. Dans les deux cas, l’important c’est de commencer tôt, d’être assidue et de se faire conseiller par des professionnels qualifiés.

S’il y a un « deadline » au REER, il n’y en a pas pour l’entraînement. Par contre, vous pourrez toujours cotiser plus à 40 ans pour rattraper ce que vous n’avez pas cotisé dans la trentaine. Mais cela ne s’applique pas à l’entraînement, donc si vous n’avez pas commencé il serait temps d’agir!

Véronique Gagné
Kinésiologue