Vieillir c’est plus que les rides et les cheveux gris!

Tout au long de notre vie, notre corps évolue et se transforme. En vieillissant, ce qu’on remarque c’est les kilos en trop qui frappent à notre porte et s’installent confortablement! Mais c’est seulement un des facteurs du vieillissement. Ceux qu’on connaît le moins se passent à l’intérieur de notre corps, en voici quelques exemples :

La taille (notre grandeur) diminue avec l’âge et ça commence à partir de 35-40 ans!!! Oui oui, j’ai moi-même fait le saut en voyant ces chiffres. Dès cet âge, nos disques intervertébraux commencent à se compresser et c’est souvent dû à une mauvaise posture. Bon, je viens de me redresser sur ma chaise! Nos erreurs alimentaires et notre mode de vie sédentaire font en sorte que nous sommes plus sujet à développer de l’ostéoporose qui affecte notre grandeur. Chez les femmes, l’ostéoporose se manifeste dès l’âge de 40-50 ans et chez les hommes dès 50-60 ans.

Pour la prise de poids, elle s’installe de 25 à 45 ans. C’est dans ces années que l’on prendra le plus de poids et ensuite il aura tendance à se stabiliser. Encore une fois, c’est dû à nos erreurs alimentaires, à la diminution de notre niveau d’activité physique et à l’altération des mécanismes de la dégradation des lipides (les graisses). La diminution de l’activité physique arrive en même temps que les enfants puisqu’alors on prend moins le temps de s’occuper de soi. Étrangement, les statistiques ne sont pas les même chez les hommes! Eux, n’ont pas une diminution aussi marquée que les femmes de leur niveau d’activité physique… mais ça c’est une autre histoire. Et finalement, avec le vieillissement vient le ralentissement du métabolisme y compris celui qui brûle les graisses. Malgré cela notre consommation de nourriture ne diminue pas pour autant.

Puis, arriver à l’âge de 55-60ans, on peut commencer à remarquer une diminution du poids et cette fois c’est dû à la décalcification osseuse et à la fonte de notre masse musculaire. La fonte de la masse musculaire se verra surtout chez les hommes de 60 à 80 ans, qui vivront une baisse de 30% du taux de synthèse des protéines musculaires. En clair, leur corps produira moins d’hormones de croissance et par conséquent la vitesse de régénération des cellules musculaires se verra ralentir.

Au niveau des qualités musculaires, dès l’âge de 45-50 ans, nous avons une diminution rapide et régulière de notre force musculaire. Par exemple, se lever d’une chaise commence à être difficile à 50 ans et impossible à 80 ans. C’est la fonte de la masse musculaire et la diminution du niveau d’activité physique qui en est responsable. Une hypothèse a été émise comme quoi la diminution du nombre de motoneurones rapides serait également responsable de la perte de la force musculaire. Pour faire une contraction musculaire, nous avons besoin qu’un influx nerveux stimule nos muscles. Les muscles sont composés principalement de 2 types de fibres musculaires, les fibres lentes (rouges) et les fibres rapides (blanches). L’hypothèse est que les motoneurones des fibres rapides mourraient dans la moëlle épinière et que ces fibres n’étant plus stimulées s’atrophieraient. En plus de la perte des fibres blanches, la taille des fibres musculaires rouges diminueraient de 10% à tous les 10 ans avec une accélération après 50 ans. Ainsi, le seul type d’entraînement qui aurait un impact pour atténuer les effets de l’âge sur nos muscles serait l’entraînement en force. Soit faire de la musculation avec de lourdes charges pour environ 4 à 8 répétitions.

Limitez les effets du vieillissement avec l’aide d’un kinésiologue à domicile

Donc, les 2 seuls facteurs sur lesquels nous pouvons avoir un impact contre le vieillissement sont l’alimentation et l’activité physique. Cette dernière n’éliminera pas totalement les impacts du vieillissement sur le corps mais elle pourra en atténuer les effets!

Véronique Gagné
Kinésiologue

Willmore, Jack H., Costill, David L. – Physiologie du sport et de l’exercices .- 3e éditions .- Les éditions de Boeck