Les fuites urinaires, un désagrément pouvant être réglé par la kinésiologie.

Nombreuses sont les femmes qui ont des fuites urinaires.  Ce problème désagréable affectant entre autres les nouvelles mamans et les femmes avançant en âge peut être réglé par la kinésiologie! Dre Piché, gynécologue, nous éclaire sur les causes de ce problème et les solutions qui sont offertes aux femmes.

Il existe deux causes fréquentes pour les fuites urinaires soit l’incontinence à l’effort qui se produit par exemple lorsqu’une personne soulève une charge ou qu’elle rit et l’incontinence d’urgence. Ce deuxième type d’incontinence est dû à un problème neurologique. La vessie se contracte spontanément et il en résulte une fuite urinaire. L’incontinence d’urgence peut être en partie réglée par des exercices et en partie par de la médication. L’incontinence d’urgence se produit plus fréquemment chez la femme ménopausée entre autres parce qu’il y a une diminution d’hormones. Tandis que l’incontinence à l’effort est plus fréquente chez les nouvelles mamans dû au relâchement du périnée suite à l’accouchement.

 

Certaines femmes désirant prévenir les fuites urinaires développeront le réflexe d’aller uriner à la moindre envie, ce qui diminue leur capacité vésicale. Si chaque fois que vous avez une petite envie, vous vous soulagez, votre vessie finira par vous avertir que vous avez envie dès qu’une petite quantité d’urine se sera accumulée. Résultat, vous vous retrouverez constamment aux toilettes. La vessie est un muscle qui doit être entraînée! Comment? Attendez 10 minutes lorsque vous avez envie avant de vous soulager. Avec le temps, votre vessie deviendra plus patiente! Cela ne s’applique pas aux personnes souffrant de diabète ou à celles qui boivent beaucoup d’eau. Aussi, au lieu de compenser pour les fuites urinaires, il faudrait faire les exercices appropriés pour renforcer votre plancher pelvien.

 

La kinésiologie peut vous aider à éliminer les fuites dues à l’incontinence à l’effort et diminuer celles liées à l’incontinence d’urgence. De plus, pour l’incontinence lié à l’effort le taux de succès peut aller jusqu’à plus de 90% en effectuant les bons exercices! Comment? Tout d’abord, il faut entraîner correctement vos abdominaux et les muscles de la ceinture pelvienne. Saviez-vous que lorsque vous contractez vos abdominaux, le périnée devrait également être sollicité?! La contraction des abdominaux passe avant tout par la contraction du grand droit de l’abdomen. Imaginez que vous avez deux points l’un situé à la base du sternum et l’autre du pubis et que ces deux points tentent de se rapprocher l’un de l’autre.

En concomitance, les muscles du plancher pelvien devraient également être engagés lors d’un effort physique. Ces muscles qui tapissent le fond du bassin ont la forme d’un entonnoir. Pour les contracter, il faut inverser l’entonnoir pour que le plus petit côté normalement dirigé vers le bas soit attiré vers le haut. Comme s’il y avait une succion vers l’intérieur et le centre du corps.

 

En deuxième lieu, les exercices de Kegel devraient être pratiqués par toutes les femmes sans exception pour renforcer le muscle du périnée. Étant donné que tous muscles non sollicités finissent par s’affaiblir, il est important de conserver ces exercices dans de votre routine d’entraînement quotidienne!

Véronique Gagné

Kinésiologue