Dre Piché répond à vos questions sur la ménopause

En tant que kinésiologue, j’ai la chance de rencontrer des gens formidables! Dernièrement, je me suis entretenue avec la docteure Jacqueline Piché, gynécologue. Elle a eu la gentillesse de me donner son avis professionnel sur les effets de la ménopause et les questions des nouvelles mamans suite à l’accouchement.

 

Pour débuter, nous avons discuté de la ménopause, celle-ci apportant son lot de complications, entre autre le gain de poids, les douleurs articulaires, les bouffées de chaleur, etc…

 

La majorité des femmes rencontrées par la Dre Piché s’inquiètent de la prise de poids.  Ce gain de poids est dû au fait qu’à l’approche de la cinquantaine, le métabolisme ralentit énormément comparativement à l’enfance et l’adolescence où les besoins énergétiques sont accrus pour créer de nouvelles cellules et renouveler celles qui meurent. Sachant cela, il important d’ajuster les portions que nous mangeons en fonction de notre âge et de nos besoins énergétiques. Bien que les femmes sachent qu’elles doivent effectuer des changements, elles sont souvent mal informées sur ce qu’est réellement une bonne alimentation équilibrée. Voici quelques conseils:

 

  • Il est préférable de manger 3 repas par jour et des collations.
  • Manger uniquement des légumes n’est pas suffisamment pour obtenir tous les nutriments nécessaires et nous soutenir d’un repas à l’autre. Le corps a besoin de protéines tel que les noix, les légumineuses, le poisson, la volaille ou la viande.
  • Les fruits quoiqu’excellents pour la santé devraient être considérés comme un dessert donc à consommer en quantité raisonnable, 1 à 2 fois par jour.

 

Le début de la ménopause amène également les bouffées de chaleur dont l’intensité est variable d’une femme à l’autre. Certaines femmes peuvent en avoir à chaque 15 minutes! Ces bouffées intenses sont expliquées par la baisse d’œstrogène. L’exercice physique pratiqué assidûment permettait de réduire la fréquence des bouffées de chaleur. La Dre Piché précise que plusieurs femmes réussissent à diminuer leurs symptômes grâce à l’exercice et l’alimentation  et c’est une minorité qui aurait besoin d’hormonothérapie.

 

Saviez-vous que les bouffées de chaleur sont un problème plus fréquent chez les femmes occidentales? Dans les pays moins industrialisés et les pays asiatiques, les femmes souffrent moins de bouffées de chaleur puisque leur alimentation contient plus d’aliment riche en phyto-estrogènes (ex : noix, tofu, légumineuse), qu’elles sont plus actives et que leur niveau de stress est bas.  Parmi les aliments à éviter pour diminuer les bouffées de chaleur, il y a : l’alcool, le sucre, les aliments épicés, le café, le thé, les boissons chaudes, les boissons énergétiques et le chocolat.

 

Selon la Dre Piché, les femmes (tout âge confondu) qui prennent leur santé en main et effectuent un programme d’exercice régulièrement pour une période de 1 à 2 mois constatent une différence notable sur leur syndrome prémenstruel, leurs douleurs menstruelles et leurs bouffées de chaleur. Elles sont de meilleure humeur, moins stressées, moins impatientes et améliorent leur poids.

 

Entreprendre un programme d’exercice est important pour se protéger de l’ostéoporose et raffermir les muscles[1]. C’est également préférable d’être suivi par un kinésiologue afin de s’assurer que les exercices, la méthode, la charge et l’intensité seront choisis en fonction de votre condition physique actuelle. De plus, la supervision des exercices est primordiale pour éviter les blessures et s’assurer d’une progression adéquate.  Finalement, si le manque de temps est un facteur qui nuit à votre assiduité, privilégiez l’entraînement à la maison! Vous pouvez faire appel à nos kinésiologues pour un programme d’entraînement sur mesure.

 

Ne manquez pas la suite sur les douleurs articulaires à la ménopause et les questions des nouvelles mamans suite à l’accouchement!

 

[1] voir l’article : Vieillir c’est plus que les rides et les cheveux gris!